Brunissez vos graisses blanches

À force de crier haro sur les graisses, on oublie qu’il y en a de bonnes. Les graisses blanches, majoritaires dans le corps, génèrent effectivement des maladies cardiovasculaires en excès.


En revanche, les graisses brunes, qu’on trouve en abondance chez les nourrissons (environ 5 % de leur masse) et les mammifères en hibernation, ont quant à elles pour fonction centrale la production d’énergie et de chaleur. Mieux : elles jouent un rôle protecteur contre l’obésité, les dyslipidémies et le diabète.

Or des chercheurs viennent de prouver, pour l’instant sur des souris, que l’exposition à un froid modéré permettait, au stade de maturation des adipocytes, la transformation des graisses blanches en graisses brunes. Cela pourrait-il expliquer la fréquente efficacité du bain dérivatif sur la perte de poids ?

The FASEB Journal, 2014.

 

Lire également :