Diesel cancérogène : le « probable » devient « certain »

Les particules fines émises par les moteurs Diesel sont désormais classées parmi les cancérogènes certains. Alors que jusqu’ici le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), dépendant de l’OMS, les considérait comme des causes de cancer probables…

Maintenant qu’il ne fait plus aucun doute que les émanations de diesel provoquent des cancers du poumon et (dans une moindre mesure) de la vessie, que fait-on ? Car, incités par une politique fiscale avantageuse, les Français ont opté à 60 % pour un moteur Diesel…

Encore une fois, l’aveuglement économique et politique nuit gravement à notre santé !