Grignotez moins, croquez la vie

Ce sujet vaut d’autant plus le coup d’être abordé qu’un très grand nombre de personnes en sont victimes. Voici comment fringales et grignotages forment un cercle vicieux qui mène à la dégradation et à la maladie.

Pour comprendre, revenons aux deux fonctions basiques du métabolisme des êtres vivants : l’assimilation et l’élimination. Ces deux fonctions ne peuvent s’effectuer en même temps – cela mobiliserait trop d’énergie –, et c’est toujours l’assimilation (digestion) qui a la prépondérance. Ce qui revient à dire qu’à chaque fois que vous mangez, votre travail interne d’élimination (nettoyage) cesse.

Le problème est que plus vous êtes encrassé, plus le travail d’élimination est intense et plus il accapare de votre énergie. C’est ce qui se passe à chaque fin de digestion. C’est alors la grosse fatigue, on est mal, on a la bouche pâteuse, etc. On se rue alors sur n’importe quoi pour aller mieux. Certains se lèvent même au milieu de la nuit pour se caler l’estomac.

Ledit estomac, n’étant jamais en repos, fait une crise de surmenage par hypersécrétion acide et s’enflamme, ce qui crée des sensations de faim vorace rapprochées. Le foie n’arrive plus à traiter correctement les toxines et les poisons, avec tous les « mal-être » que cela entraîne. On peut alors être tenté d’aller voir le pharmacien à la recherche d’une pilule miracle.

Le seul moyen de se libérer des fringales est de s’arrêter de manger ! et d’attendre que revienne une faim normale. Bien sûr, il faut une certaine dose de volonté, l’aliment est devenu une drogue dont il faut se désintoxiquer. Comment faire pour tenir ? Il faut tromper l’estomac ! Si vous avez faim, buvez de l’eau chaude un peu salée (ce n’est pas désagréable). Si vous avez soif, buvez de l’eau froide. Peut-être vous faudra-t-il 24 ou 48 heures, voire plus, pour que tout rentre dans l’ordre…

Les fringales vont cesser. Il est probable que pendant ce temps vous aurez une mauvaise haleine. Il est possible que des maux de tête, des éruptions cutanées, ou une diarrhée vous taraudent. Ne vous inquiétez pas, c’est votre retard d’élimination qui se libère joyeusement ! Après tant de repas, il faut payer la douloureuse. La récompense est au bout, parce que vous allez être tellement bien après !