Statines : une simple polémique ?

La nouvelle étude de S. Sultan et N. Hynes montre que les statines représentent une des plus grandes fraudes médicales de tous les temps. Leur publication explosive condamne non seulement leur utilisation, mais aussi la science mercantile qui est derrière elles. Ils déclarent fausses les allégations présentées par l’industrie pharmaceutique, et les effets positifs de cet hypolémiant peu observables au niveau du risque cardiovasculaire. À noter que les instances médicales ont fait baisser les normes du cholestérol dans le but de gagner quelques millions de clients.

En revanche, la quantité de dégâts que les statines génèrent est catastrophique, aboutissant à des millions de vies dévastées ou carrément écourtées. Rappelons quelques dégâts courants relevés sur les blogs comme l’altération de la mémoire et pire, de l’aptitude au raisonnement, la dégénérescence du foie et du pancréas, la fonte musculaire au long cours, le vieillissement physique prématuré pouvant écourter la vie.

Bien que les statines soient l’une des drogues actuelles les plus dangereuses, de nombreux prescripteurs se contentent de rétorquer simplement qu’il y a en effet « une certaine polémique ». C’est ainsi que quatre millions de Français y sont abonnés à vie et que l’industrie pharmaceutique se régale avec un chiffre de 20 milliards d’euros par an ! La science honnête et indépendante manque de moyens pour dénoncer cette imposture médicale, une des plus grandes jamais commises.

Les médias, les agences de santé, les médecins, et toute la couverture fournie pour Big Pharma, y collaborent activement. Beaucoup de monde s’enrichit avec ce forfait contre la santé publique. Je rappelle une déclaration célèbre d’un député : « Un bien-portant est un égoïste qui fait passer son intérêt personnel avant l’intérêt général. »


NB : Parmi la liste que vous pouvez trouver sur internet, voici quelques statines couramment prescrites : Tahor, Zocor, Vasten, Lodales, Crestor, Lovastatine, Pravastatine, Simvastatine, Fluvastatine. Les levures de riz rouges, conseillées par certains prescripteurs, bien que moins agressives ne valent guère mieux. Les médecines alternatives offrent des solutions beaucoup plus efficaces contre le cholestérol et l’artériosclérose, et cela sans danger.