Variez les menus et les toxiques

Nos aliments restent encore fortement contaminés. Dans son étude dite de l’alimentation totale, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a livré fin juin un tableau préoccupant de l’exposition des consommateurs aux contaminants présents dans l’alimentation.

Dans la liste rouge des aliments présentant des risques de dépassement des seuils tolérables, on trouve les céréales, en particulier pain et pâtes (taux élevé de cadmium, de plomb et d’aluminium). Le café contient du cuivre et de l’arsenic, tandis que le lait expose les enfants à une absorption de plomb et de zinc. On retrouve également dans la liste des aliments potentiellement contaminés les poissons gras, chargés en dioxine et PCB, et le thon, contaminé en méthylmercure.

Pour environ 15 % des produits incriminés l’agence n’écarte pas le risque toxicologique. C’est le cas pour le cadmium, certaines dioxines, des PCB, de l’acrylamide ou encore du pesticide diméthoate.

Tout en minimisant les résultats : « Les risques tant nutritionnels que chimiques peuvent être minimisés en évitant de consommer régulièrement un petit nombre d’aliments en grandes quantités ».