• acidite-gastrique-principes-de-sante.com

Hyperacidité gastrique : la double action algue brune et minéraux

Près d’un Français sur trois souffre d’hyperacidité gastrique, pathologie emblématique du mode de vie actuel : stress, malbouffe et médicaments à outrance. Si une amélioration de l’hygiène de vie ne suffit pas, il existe un mélange d’algue brune et de minéraux pour protéger les muqueuses et rétablir l’équilibre acido-basique de l’estomac.


L’hyperacidité gastrique est due à une surproduction de liquide gastrique par les cellules de la paroi stomacale. Ce liquide sert à faciliter la digestion des aliments et se caractérise par son extrême acidité. La paroi de l’estomac est conçue pour résister à cette agression, contrairement à l’œsophage qui le précède et au duodénum qui lui succède. Il existe donc deux clapets à l’entrée et à la sortie de l’estomac pour empêcher le liquide de s’échapper. En cas de surproduction, ces soupapes peuvent perdre leur étanchéité et laissent passer l’acide dans l’œsophage ou le duodénum : c’est le reflux gastrique. La paroi stomacale peut aussi se détériorer face à la trop grande quantité d’acide qu’elle a produite, ce qui entraîne les fameuses « brûlures d’estomac ». Face à ce type de désagréments, la première chose à faire est toujours d’améliorer son hygiène de vie.

Modifier ses comportements et son alimentation

Commencez par éviter le tabac et certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens) car ils stimulent les sécrétions acides dans l’estomac, tout comme le stress qui provoque également des contractions stomacales favorisant les reflux. Durant les repas, mangez calmement, le plus lentement possible, et mâchez les aliments au maximum. Il est préférable de répartir 5 à 6 petits repas dans la journée car l’abondance de nourriture entraîne une remontée du contenu gastrique.

En mangeant, buvez le moins possible pour ne pas augmenter le volume gastrique et lui permettre de rester suffisamment dense et compact. Pour la même raison, préférez les aliments solides à la purée ou à la soupe, surtout le soir. Ne dînez pas juste avant le coucher car la position allongée favorise la remontée du contenu gastrique dans l’œsophage et, si possible, surélevez votre tête de lit d’une dizaine de centimètres. Les aliments acides (cornichons, tomates, agrumes, vinaigre, épices, graisses, café, alcool…) sont à éviter afin de ne pas accentuer le déséquilibre acido-basique (pH) de l’estomac. En revanche, les légumes, les céréales (pain, riz et nouilles complets) et les légumineuses (haricots blancs, petits pois, lentilles) sont bénéfiques car elles permettent de neutraliser les acides gastriques.

Les algues, notamment la laminaire nordique (Laminaria hyperborea), très courante sur le littoral breton, sont également excellentes pour l’estomac car elles contiennent des alginates, sorte de gélatine qui se dépose sur les muqueuses internes pour les protéger.

Minéral, végétal une action complémentaire

Il arrive bien sûr que, malgré une hygiène de vie irréprochable, les troubles persistent. Dans ce cas, il existe un complément alimentaire, Estomacid Nut, à base de Laminaria hyperborea et de carbonates (minéraux) de magnésium et de calcium qui agissent en synergie. Au contact de l’acidité du suc gastrique, l’algue brune se transforme en un gel visqueux. Le gaz carbonique produit par la présence de carbonates en milieu acide provoque le déplacement du gel vers la surface du liquide gastrique. Il forme ainsi une barrière empêchant les remontées acides dans l’œsophage. Ce gel « tampon » se dépose également sur les parois œsophagiques et stomacales pour protéger la muqueuse de l’hyperacidité. Enfin, les carbonates, grâce à leur pH très alcalin, font chuter l’acidité de l’estomac pour rétablir son équilibre acido-basique.
Posologie : 2 comprimés à croquer après les deux principaux repas.