Maladie de Verneuil

Suite à la question d’un lecteur sur la maladie de Verneuil (Principes de Santé n° 45), je tiens à vous faire part de ce qui a marché pour moi.

Après plusieurs opérations, j’ai commencé à prendre régulièrement de l’extrait de pépins de pamplemousse, ce qui a déjà réduit le nombre de kystes à trois ou quatre par an au lieu d’une dizaine. Depuis six ans maintenant – j’ai cette maladie depuis seize ans – je prends de l’argent colloïdal une à deux fois par semaine.

Et quand je sens que « ça pousse », j’intensifie la prise : 3 ou 4 cuillers à café par jour. De plus, j’applique un coton imbibé d’argent colloïdal sur l’aine, là où j’ai souvent eu des kystes. Ainsi en intervenant dès les premiers signes, je parviens toujours à stopper les poussées qui reviennent actuellement deux à trois fois par an.

En savoir plus sur :