Automassage : Hypertension artérielle

La fréquence de l’hypertension artérielle (HTA) augmente avec l’âge. Or ses conséquences sur le système cardiovasculaire peuvent être graves : hémorragie, accident vasculaire cérébral, angine de poitrine, infarctus du myocarde... Elle n’est donc jamais à négliger.

Lorsqu’elle est décelée, l’adoption d’une hygiène de vie et d’un régime alimentaire s’impose.

Parallèlement, on peut masser quatre points de façon bilatérale, permettant ainsi de calmer la HTA. Cette acupressure doit être pratiquée dès les premiers symptômes, et commencée avant l’instauration du traitement.

  • Foie 3 (F 3), Trae Tchrong, est situé dans la région où se réunissent les premier et deuxième métatarsiens du pied.
    Ce point est souvent douloureux. Il convient de le masser longuement.
     
  • Coeur 3 (C 3), Chao Raé, est situé à l'extrémité interne du pli du coude.
     
  • Vaisseau Conception 15 (VC 15), Tsiu Oé, situé juste à la pointe de l'apophyse xiphoïde (pointe inférieure du sternum), environ sept travers de doigt au-dessus de l’ombilic.
     
  • Maître du coeur (MC 7), Ta Ling, situé au milieu du pli du poignet sur la face antérieure entre deux tendons.


Ce n’est qu’en cas de persistance de l’HTA ou de chiffres tensionnels très élevés qu’un traitement sera instauré.

 
 

 

 

À écouter sur Radio Médecine Douce :