• Le lavement intestinal

Le lavement intestinal purifie le corps… et l’esprit

L’usage des purges, du jeûne, des diètes et des lavements est une constante dans toutes les grandes traditions thérapeutiques (médecine chinoise, essénienne, ayurvédique, hippocratique…). Depuis longtemps l’homme a pris l’habitude de drainer et de nettoyer ses intestins, en vue de se purifier et de retrouver la santé. Et nos grands-mères utilisaient encore couramment le fameux « bock à lavement » au début du siècle passé. La pratique du lavement intestinal, pourtant si précieuse et si simple à mettre en œuvre, est progressivement tombée dans l’oubli.


Éviter l’encrassement et l’inflammation

Aujourd’hui l’hygiène et la régénération intestinale constituent un des principes fondamentaux de la naturopathie et de la notion de terrain : si l’équilibre de la flore intestinale vient à se rompre, soit par « encrassement » (constipation, accumulation de déchets), soit par inflammation (diarrhée, colite), la flore intestinale produit quantité de toxines allergisantes, cancérigènes ou intoxicantes qui se propagent dans l’organisme et apportent du même coup mal-être et symptômes en tous genres : peau encrassée ou irritée, surcharge pondérale ou maigreur, déprime ou stress, troubles ORL chroniques ou allergiques, troubles circulatoires, digestifs, respiratoires, transpiration, chutes immunitaires, inflammations, fatigue du foie, des poumons, des reins

Mal digérés et insuffisamment transformés, les restes alimentaires génèrent par ailleurs dans le gros intestin une flore intestinale pathogène : parasites, microbes, candida albicans, mycoses trouvent là les conditions favorables à leur développement. En réalité, cette microflore est en équilibre dynamique, qui peut être à tout moment rompu sous l’influence de différents facteurs : le terrain, les maladies infectieuses et fonctionnelles, les altérations anatomiques, les déséquilibres et les intoxications alimentaires, le stress et les traitements thérapeutiques.

Pour l'entretenir, il faudrait faire chaque année trois ou quatre cures de probiotiques. Les puristes diront qu'il faut aussi y ajouter des prébiotiques et des nutriments suscpetible de rétablir l'intégité de la muqueuse intestinal. Il existe dans ce domaine des produits bien conçus que l'on peut trouver en boutique bio. Nous avons une préférence pour le Myriaflor des laboratoires Lorica. Myriaflor contient à la fois des probiotiques et des prébiotiques, ainsi qu’une sélection de nutriments (vitamines, oligoéléments, phos pholipides, lactoferrine, glutamine...) qui ont une action stimulante sur les défenses naturelles, revitalisante métabolique et une fonction de préservation de l’intégrité de la muqueuse intestinale.

En revanche, les conséquences d’un intestin en bonne santé sont multiples : il permet l’assimilation des nutriments et donc la revitalisation de l’organisme. Il élimine les déchets et les toxines et entretient ainsi la forme et la beauté du corps. Il lutte contre les agresseurs et se trouve être la clé de notre immunité. Enfin il régule et libère les tensions nerveuses des émotions retenues. Car, en plus du déséquilibre alimentaire et de l’insuffisance d’exercice physique, le stress est un facteur déterminant de l’équilibre intestinal et digestif.

Hydrothérapie, méthode yogique, jeûne…

Pour prendre soin de ses intestins, les nettoyer dans le respect de la physiologie et les régénérer, il existe plusieurs méthodes dont nous avons déjà parlé. L’hydrothérapie, très efficace, a toutefois le défaut de comporter un risque de perturbation de la flore intestinale si elle est mal pratiquée car l’eau remonte très haut dans le côlon. Elle ne peut se pratiquer qu’en présence d’un thérapeute. Par ailleurs, l’eau sera ensuite évacuée pendant longtemps rendant difficile une « vie normale » avant plusieurs heures. 

La méthode yogique (absorption par voie orale de 3 litres d’eau salée et expulsion grâce à des exercices) est, quant à elle, un peu épuisante et nécessite aussi un accompagnement. 

Le jeûne, enfin, est un excellent moyen de se nettoyer, mais il faut avoir beaucoup de volonté et faire preuve de prudence. De plus, la rupture du jeûne, si elle ne s’accompagne pas de la prise de matière cellulosique, libère les toxines non éliminées

Il existe une méthode moins contraignante et qui a, depuis sa création en 1927, largement fait ses preuves : la « douche » Xantis.

Une méthode moins contraignante

En pratique la « douche » Xantis doit être employée sur une période variant d’une semaine (pour un premier effet régénérateur) à six semaines (pour un nettoyage profond). Il s’agit d’une préparation, à base de sels et de plusieurs plantes, destinée à pratiquer chez soi les séances d’hygiène intestinale grâce au kit fourni à cet effet. Ce lavement ne dure qu’une trentaine de minutes en tout et se concentre sur le rectum et le sigmoïde. Les propriétés astringentes des plantes donnent ici le message au gros intestin qu’il est temps d’expulser les matières nocives. Il s’agit d’une stimulation nerveuse réflexe de ce dernier. Celui-ci va automatiquement nettoyer et libérer l’organisme des entraves (déchets, déséquilibres de la flore et tensions nerveuses) qui perturbent les phénomènes physiologiques vitaux : le corps s’autorégule et se répare lui-même. En outre la pratique de la douche instaure une nouvelle relation intime à son corps qui permet de se découvrir, d’aller au-delà des apparences, de mieux se connaître et de se réconcilier avec son ventre et donc avec la vie. C’est ainsi que la cure agit vraiment en profondeur en aidant le corps à se libérer des tensions et des blocages qui s’y sont accumulés.
 

Lavement intestinal

À lire :

• "Lavements : laissez tomber vos préjugés" sur alternativesante.fr

"La Santé Retrouvée" de Marc Josifoff - Éd. Grancher • 14,50 euros 
À commander chez votre libraire ou en VPC sur internet (amazon.fr)

Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.