Troubles du sommeil : les trois réponses de la médecine chinoise

En médecine allopathique et, bien souvent, en médecine naturelle, les troubles du sommeil sont considérés comme une affection unique et sont donc traités par des médicaments et des remèdes indifférenciés. Les praticiens de la médecine chinoise, eux, considèrent qu’il y a trois troubles distincts qui, chacun, ont leur solution thérapeutique.
Si, en médecine chinoise, les troubles du sommeil résultent bien d’une seule et même cause : un dérèglement du cycle de l’énergie vitale (le Qi), les différents symptômes qui affectent ceux qui en sont atteints appellent une réponse thérapeutique différente.

Vous vous endormez difficilement

Pour la médecine traditionnelle chinoise (MTC), le jour est la période où le yang est dominant. En se rapprochant du soir, ce Yang cède doucement la place au Yin. Une étape indispensable pour préparer le corps et l’esprit au repos. Ainsi, la MTC considère que les troubles de l’endormissement révèlent simplement que le Yang ne s’apaise pas : on a besoin de bouger, on se retourne dans le lit, on rêve éveillé, on pense à ce qui va se passer ou ce qui s’est passé… Le Yin, qui favorise l’immobilisme, le sommeil, le calme et la profondeur, ne peut plus agir car le Yang l’en empêche.
Pour éviter cela, les préconisations de la MTC passent, dans un premier temps, par des précautions alimentaires : éviter les condiments, un repas lourd, l’alcool, la viande qui, pris le soir, tonifient le Yang.
Les classiques infusions de camomille et de verveine sont également recommandées car elles tonifient effectivement le Yin et calment le Yang. Mais ces précautions sont souvent complétées par la prise de Sommeil et Moral (2 à 6 gélules par jour en fonction de l’intensité des symptômes) qui facilite, de façon presque immédiate, l’endormissement.


Vous vous réveillez chaque nuit

Dans la période où le Yang a laissé place au Yin, le réveil nocturne est le signe que le cycle énergétique des organes (voir encadré) est rompu. Ce sont généralement le couple vésicule biliaire/foie ou le couple gros intestin/poumon qui sont en cause.

  1. Si le réveil a lieu en début de nuit (couple foie/vésicule biliaire), on prescrit alors le remède Xiao Yao (un mois de traitement à raison de 2 comprimés deux fois par jour).
  2. Si le réveil a lieu en fin de nuit (couple gros intestin/poumon), on prendra de 2 à 6 gélules par jour selon l’intensité des symptômes associés :
  • Run Chang Wan, s’il y a aussi un problème de constipation,
  • ou Shu Gan Wan, si c’est un problème de digestion,
  • ou Ding Chuan Wan, s’il s’agit de glaires et de troubles respiratoires comme l’apnée. Prendre 8 pilules (appelées « patents ») deux fois à trois fois par jour.

  

Vous n’êtes pas reposé

Enfin, le traitement du sommeil non récupérateur est plus subtil car il est lié au fait que le Yang ne s’apaise pas complè­te­ment, empêchant un sommeil profond. En abaissant ce Yang à un niveau minimum, le produit Tian Wan en prise le soir (8 à 12 patents pendant un à deux mois), permettra de retrouver un sommeil de qualité.

 

 

Point de vente : 

Laboratoires Bimont
BP 30, 26160 La Bégude de Mazenc
Site : www.laboratoiresbimont.fr
Tél. : 04 75 00 95 43

 

 

 

À découvrir

le protocole proposé par La Vie Naturelle "PROTOCOLE SOMMEIL"


À lire

notre dossier Plantes & Santé "Sommeil"


À écouter sur Radio Médecine Douce

"Sylv'arôme - Le sommeil" par Sylvain Bodiot
 

 "Parlons sophrologie - Le sommeil" par Patricia Penot
 

"L'équilibre de vie - Le sommeil" par Emmanuel Carrière