EFT : jouez des points pour mieux vivre

Les effets d’épisodes traumatiques peuvent handicaper une vie entière. L’Emotional Freedom Techniques (EFT), ou techniques de libération émotionnelle – est une thérapie brève qui combine un ensemble de connaissances issues de diverses thérapies (acupuncture, PNL, médecine énergétique…). Elle joue un rôle clef par sa simplicité et son efficacité. 

Créée à la fin des années 1990 par Gary Craig, l’EFT est souvent qualifiée d’acupuncture sans aiguilles et permet de se libérer de comportements malsains souvent inscrits de longue date. Elle ne présente aucune contre-indication puisqu’elle ne recherche pas le traumatisme causal et donc n’expose pas aux risques psychologiques d’une telle confrontation.

Brisez les pensées négatives

Tout souvenir traumatisant perturbe notre façon d’être, et cela dans nos trois corps : physique (rythme cardiaque et respiratoire qui accélèrent, boule dans la gorge, etc.), émotionnel (peur, colère, jalousie, etc.) et mental (pensées négatives envers soi, son entourage, ou les deux). De façon imagée, pensées et émotions négatives génèrent un flux énergétique perturbateur sous la simple pression d’un ou plusieurs souvenirs traumatisants. Il est très difficile de sortir de ce système malsain qui s’autogénère. L’originalité de l’EFT est de reproduire le mécanisme de dynamo des pensées et émotions négatives mais en en inversant la polarité. En répétant une affirmation saine envers soi, on améliore la circulation de l’énergie dans les méridiens de vie.

Jouer des points

L’EFT est basée sur un protocole simple mais à suivre scrupuleusement et une suite de points précis à tapoter. Pensez à un problème gênant et évaluez son intensité sur une échelle de 0 à 10. Puis préparez-vous à orienter votre champ énergétique vers une correction des perturbations. Comment ? Lorsqu’une pensée négative est identifiée, incorporez-la dans une affirmation comme suit : « Même si j’ai ce problème (décrivez-le succinctement), je m’aime et m’accepte complètement. » Répétez-la alors trois fois, de préférence à voix haute, en tapotant le « point karaté » (cf. visuel). Puis faites une première séquence consistant à tapoter entre sept et neuf fois – de façon ferme – une série de neuf points d’acupuncture, toujours les mêmes, avec l’extrémité des index et majeur d’une main, depuis le sommet du crâne jusque sous les bras. Cela en répétant l’affirmation formulée à la fin de la première étape.

Passez ensuite à la gamme de neuf étapes qui vont impliquer un certain nombre de structures du cerveau dans le processus de libération : fermez les yeux, rouvrez-les, portez le regard vers le bas à droite sans bouger la tête, de même à gauche, ramenez le regard en bas et vers le milieu et à partir de là, décrivez un grand cercle avec les yeux sans bouger la tête, la même chose dans le sens inverse, fredonnez un petit air que vous aimez bien pendant trois secondes, comptez rapidement de 1 à 5, fredonnez une fois encore. Puis faites une seconde séquence reprenant la série des neuf points. À la fin de ce protocole, réévaluez l’intensité de la souffrance. Si celle-ci est supérieure, recommencez le processus une ou deux fois. Il convient de débuter par des problèmes de faible intensité, puis de passer progressivement à des problèmes d’intensité plus forte.

Respecter le protocole

Il est souvent inenvisageable de penser que l’on puisse s’accepter et plus encore s’aimer. La faute à l’ancienneté des pensées négatives. Le miracle est pourtant à portée d’un peu de pratique. Si, dans 20 % des cas, la profondeur des visions négatives nécessite l’accompagnement d’un professionnel certifié, le grand nombre de personnes qui ont expérimenté la méthode le confirment : il suffit de respecter le protocole, peu importe que l’on croie où non à l’affirmation répétée, pour que des modifications sensibles s’opèrent en soi rapidement et durablement.

 En savoir plus
 
La série des points EFT