Les appareils énergétiques

Dans le domaine de l’énergétique, il existe de nombreux appareils permettant de réaliser un diagnostic et de rééquilibrer la circulation d’énergie chez un patient. Voici les principaux sur lesquels nous disposons d’un bon recul :

  • Les aimants et les bracelets de cuivre ont toujours été largement utilisés. Leur résultat est très variable d’une personne à l’autre. Mais leur facilité d’utilisation les rend accessibles en première intention. Depuis quelques années, des marques proposent des produits plus sophistiqués comme des couvertures, des ceintures lombaires, des parkas… contenant des aimants. Les semelles magnétisées constituent un produit intéressant (et souvent peu onéreux) qui a donné des résultats très surprenants dans de nombreuses indications, notamment dans certaines maladies neurodégénératives…
  • Le radio-cellulo-oscillateur de Lakhovsky qui a été utilisé autrefois par de nombreux hôpitaux en France et à l’étranger. Il a donné des résultats remarquables, notamment sur des cancers. Mais il est malheureusement tombé dans l’oubli (en France tout du moins) comme l’appareil Prioré. Le principe de l’appareil est que lorsqu’un organe est malade, sa fréquence baisse. L’idée de Lakhovsky était de générer un très large spectre de fréquences afin que les organes et les cellules malades reconnaissent leur propre fréquence et se mettent en résonance avec elle, ce qui ferait disparaître la maladie.
  • La morathérapie est un appareil remarquable. Il analyse les énergies du corps d’une personne, en soustrait les énergies néfastes pour les inverser avant de les lui retourner… tout en potentialisant ses énergies saines. Il aide aussi à déterminer les remèdes utiles pour une personne afin de la rééquilibrer…
  • Le physioscan, dernier de sa génération, mis au point par la recherche spatiale russe, propose un bilan énergétique général de la personne, y compris la détermination de ses allergènes et de ses intolérances alimentaires. Il permet également un rééquilibrage énergétique général, ce qui se traduit par une régénération rapide de l’organisme. Il est capable de tester les produits et de déterminer ceux susceptibles d’agir sur le déséquilibre de la personne.
  • Les appareils à champs électromagnétiques pulsés sont utilisés dans de nombreuses indications avec un certain succès. Leur principe consiste, à l’aide de fréquences faibles, à agir sur le corps. Ils augmentent en particulier la perméabilité cellulaire ce qui provoque de meilleurs échanges intercellulaires, des apports plus abondants en oxygène et en nutriments pour les cellules. Toutes ces actions induisent une régénération des tissus, des organes et des fonctions défaillants.

Comment augmenter son énergie

Avoir un bon niveau vibratoire est un gage de bonne santé. Voici les principes de base permettant de remonter son énergie :

  • Manger une alimentation biologique, légère, fraîche, de saison, crue ou faiblement cuite.
  • Boire une eau de source dynamisée. Des dessous-de-plat permettent de dynamiser l’eau et les aliments (en vente dans le commerce), ou magnétisée, ou encore placée au soleil pendant quelques minutes, ou mélangée à un peu de jus de citron frais.
  • Respirer un air ionisé (négativement) et non pollué. Les lampes de sels sont efficaces. Il existe également d’autres dispositifs vendus dans le commerce.
  • Avoir une activité physique.
  • Vivre dans un lieu présentant un bon niveau vibratoire.
  • S’éloigner des émissions de champs électromagnétiques artificiels : appareils électriques, télévision, ordinateur, téléphone portable, antenne relais, etc.
  • N’avoir que des pensées positives. Les pensées négatives et les pensées égoïstes sont de grands consommateurs d’énergie.
  • Capter les énergies cosmiques et telluriques (ces dernières sont souvent oubliées ce qui est très dommage). Des techniques très simples permettent de le réaliser.
  • Si insuffisant : il faut consulter un thérapeute.

 

Le reiki

Le reiki est une technique thérapeutique d’origine japonaise basée sur la transmission d’énergie par apposition des mains. Il permet de soulager aussi bien les souffrances physiques que psychologiques.
En japonais, « rei » signifie esprit tandis que « ki » vient du chinois « qi » et désigne l’énergie vitale présente en chaque être humain. Le maître reiki est en fait un canal qui capte l’énergie universelle pour la transmettre au patient. Il se différencie ainsi du magnétiseur qui utilise sa propre énergie. Le père du reiki est un Japonais, le Dr Mikao Usui qui, au début du XXe siècle, trouve des traces de cette technique ancestrale dans les sutras tibétains, les livres sacrés des bouddhistes. Très érudit, il avait non seulement fait des études de médecine et de psychologie mais était également spécialisé en théologie. Devenu moine bouddhiste, il reçoit les bases du reiki lors d’une vision en 1922, au cours d’une retraite spirituelle sur le mont Kurama-Yama au Japon. Il sait dorénavant utiliser concrètement cette technique et consacre le reste de sa vie à soigner les gens tout en transmettant son savoir à des disciples qui diffuseront après sa mort le reiki hors du Japon.
De nombreuses écoles proposent un enseignement pour apprendre à capter et donner l’énergie universelle par imposition des mains afin que chacun puisse pratiquer le reiki sur soi-même et sur les siens.

 

L’art du Chi

Apprendre à mieux utiliser et mobiliser son Qi, c’est ce que propose l’École de la voie intérieure. L’enseignement, mis au point par Vlady Stévanovitch se base sur des mouvements issus du tai ji quan et du qi gong qu’il s’est employé à rendre plus accessible à notre sensibilité d’Occidentaux. Cet apprentissage permet d’intensifier la circulation de l’énergie vitale qu’il présentait comme « la démarche fondamentale de toute recherche dont le but est la santé ». Les exercices, basés sur la respiration, l’équilibre du corps, l’écoute intérieure, permettent tout d’abord d’apprendre à percevoir notre énergie vitale puis de la diriger grâce à la volonté, l’imagination et une activité musculaire précise. Progressivement, le Chi devient un instrument au service de la santé et du bien-être. Fort de cette expérience que poursuit aujourd’hui son épouse Michèle Stévanovitch, l’école forme de façon plus spécifique les professionnels de santé qui souhaitent utiliser le Chi dans un souci de mieux prendre en charge un malade. La méthode vise alors à apprendre des gestes spécifiques pour d’une part éviter la déperdition d’énergie que l’on peut ressentir en présence d’un malade, et d’autre part offrir une « présence humaine bienveillante faite d’une puissance vitale enracinée ».

 

 À lire

  • « Le guide de la médecine globale et intégrative », du Dr Luc Bodin. Éd. Albin Michel.
  • « Les racines physiques de l’esprit », de Tom Adam et Emmanuel Ransford. Éd. Quintessence.
  • « Rencontre avec des guérisseurs remarquables », d’Alexandre Grigoriantz. Éd. Alfée.
  • « Guérir l’ego, révéler l’être », de Bernadette Blin et Brigitte Chavas. Éd. Guy Trédaniel.


En savoir plus

  • Semelles magnétiques pour la magnétothérapie

Abel Franklin
BP 1567, 06010 Nice Cedex 01
Tél. : 04 93 82 03 24

Site : www.abelfranklin.com

  • Ceintures magnétiques

Bioma
1 place Paul-Verlaine, 92100 Boulogne-Billancourt
Tél. : 06 77 89 90 41
Site : www.bioma.fr

  • Appareils à champs électromagnétiques pulsés

Innomed Bemer France
Domaine de l’Arnaudel
11240 Escueillens-et-Saint-Just-de-Bélengard
Tél. : 04 68 74 07 32
Site : www.thrapie-bemer.fr


Et aussi...

  • Association Therana
    Tél. : 0975 86 43 15
  • L’École de la voie intérieure
    Tél. : 04 92 75 93 98
    Site : www.artuchi.com
  • Euphonie :

Pour les coordonnées d’un praticien énergéticien, contactez la Libre Université du Samadeva au 03 88 08 31 31, ou sur le site : www.fisama.org rubrique Ateliers et stages : euphoniste énergéticien.

www.medecine-demain.com