Probiotiques et prébiotiques, l'exemple parfait de la symbiose

Environ 60 % des cellules des défenses naturelles de notre organisme proviennent des parois intestinales. C’est également à ce niveau que siège une microflore imposante de plus ou moins 100 000 milliards de microorganismes bénéfiques.

L'exposition quotidienne aux produits chimiques toxiques, aux impuretés de l'eau de consommation, aux résidus de substances chimiques dans la nourriture, la consommation de produits raffinés, combinés à une alimentation appauvrie en nutriments, à un taux de stress élevé, à certains soucis de santé et à la consommation souvent abusive de produits pour les résoudre, autant de facteurs pouvant provoquer une diminution du nombre de ces microorganismes alliés et qui favorisent la prolifération de microorganismes néfastes, pouvant eux-mêmes à leur tour engendrer des troubles de la santé comme la maladie de Crohn, de nombreuses pathologies auto-immunes ou le syndrome du colon irritable. 

La prise de probiotiques s’avère alors indispensable afin de rétablir l’équilibre et le bon fonctionnement intestinal. Les probiotiques (« pour la vie ») permettent non seulement un apport de microorganismes bénéfiques, mais aussi empêchent la croissance des microorganismes indésirables et souvent nocifs.

Les plus connus

LACTOBACILLUS ACIDOPHILUS
C’est le principal agent bénéfique de la flore intestinale, mais il tapisse aussi les parois féminines plus intimes empêchant les microorganismes délétères de s’y multiplier. Il participe à la bonne digestion et à l’absorption des nutriments.

BIFIDOBACTERIUM BIFIDUM (B. bifidum)
C’est le deuxième agent principal bénéfique de la flore intestinale. Il exerce aussi une activité de nettoyage très importante par rapport aux microorganismes nuisibles.

De nombreuses études scientifiques ont démontré les effets positifs des probiotiques :

  • Restauration d'une flore intestinale normale
  • Normalisation du transit intestinal
  • Rôle détoxifiant : une flore performante possède un pouvoir antitoxique très puissant
  • Inhibition des différents microorganismes perturbateurs
  • Prévention et amélioration des accélérations du transit
  • Soulagement de la mauvaise tolérance au lactose
  • Réduction du cholestérol
  • Stimulation du système de défenses naturelles
  • Augmentation de l’absorption des nutriments provenant des aliments. En effet, les lactobacilles et les bifidobacterium non seulement produisent eux-mêmes de l'acide folique, des vitamines B et de la vitamine K, mais en plus ils augmentent la biodisponibilité des autres nutriments.

Les PRÉBIOTIQUES
Ce sont des substances qui stimulent la croissance et l’activité des micro-organismes physiologiques et naturellement présents au niveau de la flore intestinale. Les prébiotiques les plus connus sont les fructo-oligosacharides, sucres d’origine végétale. Les prébiotiques ont aussi d’intéressantes propriétés :

  • ils favorisent la croissance des probiotiques
  • ils réduisent les taux de cholestérol et des triglycérides
  • ils augmentent l’absorption du calcium au niveau intestinal
  • ils favorisent l’élimination des toxines
  • ils stimulent le renouvellement des cellules des parois intestinales

 

Pour obtenir tous les effets positifs des probiotiques, il faut 3 conditions :

  1. un cocktail des meilleurs microorganismes
  2. en quantité suffisante
  3. et, surtout, que ces microorganismes soient vivants.

Or, il semble bien que ces trois critères soient loin d'être de rigueur. C'est ce qu'avait souligné une étude de l'Université de Gand, effectuée auprès de 30 suppléments. Elle montrait notamment que le nombre de microorganismes vivants était souvent trop faible dans les compléments nutritionnels. Pire, 37 % des suppléments ne comportaient aucun micro-organisme viable.


Un bon compromis est de prendre à la fois un Prébiotique et un Probiotique ce qui permet dès lors d’obtenir des résultats spectaculaires, si les gélules sont gastro-résistantes, car sinon, bioen peu de tout celà sortira indemne de l'acidité gastrique.

 

Il existe une marque qui répond à ces nombreux critères, le produit contient 

  • Lactobacillus acidophilus 1,15 billion
  • Lactobacillus rhamnosus 1,15 billion
  • Lactobacillus rhamnosus (type B, Bifidus) 775 millions
  • Bifidobactérium lactis 275 millions
  • Bifidobactérium longum 275 millions
  • Bifidobactérium Bifidum 275 millions
  • Streptococcus thermophilus 150 millions

Dans une base de fructo-oligosacharides.

En utilisation normale (régulation de la fonction intestinale) : 1 gélule ¼ d’heure avant chaque repas (3 gélules/jour). Idéalement, il faut faire une cure d’un mois plusieurs fois par an.
Pendant une prise de substances déséquilibrant la flore intestinale, en cas d’accélération importante du transit ou d’invasion intestinale par des micro-organismes dérangeants : 3 gélules ¼ d’heure avant chaque repas. (9 gélules/jour).

Utilisation en cas d’accélération importante du transit chez l’enfant :

0 — 1 an : 1 gélule/jour (mettre le contenu de la gélule dans le biberon).
1 — 2 ans : 2 gélules/jour (mettre le contenu de la gélule dans la panade ou le biberon).
2 — 4 ans : 3 gélules/jour.
4 — 6 ans : 4 gélules/jour.
6 — 10 ans : 5 gélules/jour.
10 — 12 ans : 6 gélules/jour.

 

Pour en savoir plus sur le Probioplex, suivez ce lien.