Réchauffer l’organisme

À l’heure où nous écrivons cet article, un froid mordant s’est abattu. On enfile des vêtements chauds et on affronte plus ou moins sereinement les températures hivernales. Mais la sensation de froid peut aussi être due à une mauvaise gestion de ce que les premiers médecins appelaient les humeurs.


À l’heure où nous écrivons cet article, un froid mordant s’est abattu. On enfile des vêtements chauds et on affronte plus ou moins sereinement les températures hivernales. Mais la sensation de froid peut aussi être due à une mauvaise gestion de ce que les premiers médecins appelaient les humeurs.

D’après la théorie des humeurs, les quatre éléments de notre corps (le sang – humide et chaud – siégeant dans le cœur ; la bile jaune – chaude et sèche – agissant sur le foie ; la bile noire – froide et sèche – logée dans la rate ; le phlegme – froid et humide – que l’on trouve dans le cerveau, les reins, la vessie et l’estomac) doivent coexister de façon équilibrée.

Or l’âge, mais aussi les saisons ou notre alimentation peuvent causer des déséquilibres humoraux. Déséquilibres d’autant plus ancrés et profonds que nous sommes confrontés à une pollution importante que nos organes émonctoires (tels foie et reins…) ne peuvent totalement filtrer et éliminer. C’est ce qui expliquerait pourquoi, dans nos pays industrialisés, la plupart des maladies (cancer, rhumatismes, frilosités chroniques…) sont le fait de la prédominance des différents états froids, provoquant anesthésie des organes, accumulation de bile noire ou de phlegme et mauvaise élimination des déchets.

Abattre l’état de froid

Pour rétablir l’équilibre entre les humeurs ou fluides de l’organisme et favoriser l’état de santé, les laboratoires Botavie ont élaboré un complément alimentaire, DynaFortis.

Sa particularité est d’être spécialement conçu pour ceux chez qui prédomine l’état de froid. Froid humide ou froid sec, cet état peut aller de la frilosité chronique au syndrome ou à la maladie de Raynaud. Caractérisés par des troubles de la circulation sanguine, des engourdissements et/ou des douleurs des extrémités (doigts, orteils, etc.), le syndrome de Raynaud est un effet secondaire d’une prise médicamenteuse ou associé à une autre maladie (syndrome de Crest ou maladies hématologiques telles la maladie de Vasquez). Il diffère de la maladie de Raynaud qui n’a pas de cause définie. Ces troubles sanguins ont pour point commun un rétrécissement anormal des artères des extrémités.

Triple action

Selon les principes de la médecine Unani (médecine gréco-arabe), DynaFortis développe trois types d’effets :

  • il élève la température du corps,
  • il réduit l’humidité,
  • il favorise l’évacuation des déchets qui bloquent ou entravent la circulation humorale (glaires, selles, urines).

La première action est assurée par l’effet rubéfiant (réchauffant) de la moutarde noire (Brassica nigra) et du pin sylvestre (Pinus silvestris) et régulée par la mélisse officinale (Melissa officinalis). La réduction de l’humidité est également orchestrée par la mélisse et des plantes diurétiques. Ces dernières ont un impact sur l’évacuation des déchets : il s’agit du pometier (Pometia pinnata) et du neem ou margousier (Azadirachta indica) pour l’assainissement des voies respiratoires, de l’herniaire (Herniaria glabra) pour l’assainissement des reins, du cardon (Cynara cardunculus), du chardon-Marie (Silybum marianum) et de la fumeterre officinale (Fumaria officinalis).

  • En prévention, la posologie est d’une gélule le midi ou le soir, en traitement, 1 gélule trois fois par jour.
  • Dans le cas d’un traitement de fond, afin d’assurer une élimination optimale, le laboratoire propose un complément alimentaire – DynOrgan – optimisant l’action des organes émonctoires. 
     
Infos et point de vente : Dynafortis
Botavie
France : 009 70 44 05 75
Etranger : 00 41 22930 0042
Site internet : www.botavie.com
Remise de 10 %, hors frais de port (code : 08031960)