Une algue microscopique pour protéger la peau et les yeux du soleil

Parmi les substances phytochimiques capables de protéger la peau et les yeux du soleil, l’astaxanthine est sans doute l’une des plus puissantes. L’Haematococcus, une algue microscopique comparable à la spiruline, en produit des quantités exceptionnelles afin de se protéger elle-même contre les agressions solaires. En complément alimentaire, elle est indispensable pour se préparer à un été brûlant et lumineux.

L’astaxanthine
est une substance connue depuis longtemps des pisciculteurs car c’est elle qui donne une teinte rosée à la chair de certains poissons ou crustacés. Depuis quelques années, les chercheurs qui consacrent leurs travaux à l’étude de l’action des caroténoïdes s’intéressent également à ce pigment naturel qui se révèle être l’un des plus puissants tueurs de radicaux libres produits par la nature.

 


Une mine d’anti-oxydants dans une algue

Parmi toutes les sources naturelles d’astaxanthine que l’on connaît, l’algue verte Haematococcus pluvialis est, de loin, celle dans laquelle l’astaxanthine peut-être rencontrée à des concentrations les plus élevées : cette algue peut ainsi contenir jusqu’à 40 000 mg d’astaxanthine par kilogramme alors que la chair du saumon sauvage de l’Atlantique, par exemple, n’en contient en moyenne que 5 mg/kg.

C’est pour se défendre de l’agression du soleil que cette algue microscopique se mue en véritable usine de production d’astaxanthine. En temps normal, l’algue est d’une belle couleur bleu-vert comparable à celle de la spiruline. Mais quand le point d’eau commence à se dessécher, et quand les nutriments viennent à manquer, l’algue commence à produire des quantités phénoménales d’astaxanthine qu’elle concentre dans des sortes de kystes qui prennent alors une couleur rouge. Ainsi protégées par l’astaxanthine, les cellules peuvent rester en vie pendant des années.


Des fermes à algues à Hawaï

L’exploitation récente de l’algue Haematococcus permet aujourd’hui de disposer de quantités importantes de cette substance dont on a démontré les excellentes propriétés anti-oxydantes (sur la peau et sur l’œil plus particulièrement) qui ne sont accompagnées d’aucun effet secondaire.

L’Haematococcus pousse tout à fait naturellement dans de grands bassins d’eau douce riches en minéraux. Cultivée dans de véritables « fermes » à Hawaï, elle permet d’obtenir un concentré naturel de l’astaxanthine, commercialisé sous le nom de « Pro Astin ». Tous les éléments du milieu de culture de l’algue sont de qualité alimentaire ou de qualité supérieure. Ni solvants, ni pesticides, ni herbicides, ni substances toxiques ne sont utilisés durant la culture de l’algue et la fabrication du produit. Le procédé de production intègre une technique qui fait « éclater » plus de 95 % des cellules, pour maximiser la biodisponibilité de l’astaxanthine qu’elles contiennent. On obtient ainsi une poudre fine rouge foncé.


Un flacon bio énergétique

Pour préserver et potentialiser la qualité des extraits d’algues, la société Marcus Rohrer qui produit le Pro-Astin, les commercialise dans un flacon spécial « Viosol » dont le verre protège complètement les tablettes des fréquences étendues du spectre visible de la lumière mais laisse passer le spectre UV violet et le spectre infrarouge. Les oxydes métalliques contenus dans le verre permettent en outre d’absorber l’énergie de la lumière extérieure et de la diffuser ensuite très lentement à l’intérieur, ce qui « nourrit » les tablettes en énergie et ralentit alors le processus de décomposition.

La Pro-Astin est commercialisée en flacons de 60 capsules. Chacune contenant 4 mg d’astaxanthine. Une capsule par jour suffit à protéger efficacement la peau – et plus généralement l’ensemble de l’organisme des agents nocifs externes. Commencer la cure trois semaines avant la période de plus forte exposition.  Elle est également recommandée en cas de vieillissement oculaire et dans le cadre d'un traitement des troubles de la vision.
Attention : l’utilisation de ce complément ne dispense pas d’appliquer une crème solaire de protection.

 

Où se procurer de l'astaxanthine

La Vie Naturelle
65 rue Claude Bernard

75005 Paris

Tél. : 0 800 40 46 00
Site : www.la-vie-naturelle.com