Une contraception sans hormone ni effet secondaire

Bien que les méfaits de la pilule soient désormais notoires, de nombreuses femmes continuent d’utiliser ce moyen de contraception par facilité. Or il existe une méthode naturelle de contraception issue des technologies de pointe qui permet d’identifier précisément les périodes de fertilité sans effet secondaire.

La France est le pays au monde qui compte le plus de femmes prenant la pilule : 60 % pour les 15 à 49 ans et jusqu’à 84 % pour la tranche des 18 à 25 ans. Autant de femmes qui misent des années durant sur l’ingestion d’hormones à haute dose pour gommer leur fertilité. Or ce mode de contraception est à l’origine de risque de thrombose, d’accidents vasculaires cérébraux, d’hypercholestérolémie, d’hypertension artérielle, de certains cancers dits hormono-dépendants (ovaires, seins, utérus), d’allergies, de prise de poids, de candidose, de dépression immunitaire, etc.

Fiable à 99,3 %

Il existe pourtant plusieurs alternatives « naturelles » à la pilule [lire en page 2]. Dans son dernier livre écrit avec le journaliste Dominique Vialard, « La pilule contraceptive, quels dangers ? Quelles alternatives ? », le Pr Henri Joyeux vante les mérites d’un petit appareil : le Lady-Comp. Inventé et fabriqué en Allemagne depuis plus de trente ans, il s’agit d’un mini-ordinateur avec thermomètre intégré qui analyse les variations de température corporelle dues au changement du niveau de progestérone au cours du cycle menstruel. L’appareil reprend ainsi les principes de la méthode Ogino mais améliorés par la technologie. L’appareil intègre un algorithme complexe, ainsi qu’une base de données sur les cycles de milliers de femmes, auxquels s’ajoutent les informations propres à l’utilisatrice ; de cette façon, l’appareil est capable de calculer de façon ultra-précise les périodes de fertilité pour les 24 heures suivantes. Son taux de fiabilité de 99,3 % est équivalent à celui de la pilule, que le cycle soit régulier ou non. Seule contrainte : prendre sa température sous la langue tous les matins pendant 60 secondes. Et durant la période de fertilité potentielle (environ 10 jours), il sera possible d’utiliser d’autres moyens de contraception comme les préservatifs.

Par ailleurs, la femme apprend à mieux comprendre le fonctionnement de son cycle et à mieux gérer ses variations hormonales.
Toutefois, le Lady-Comp présente l’inconvénient d’être encore coûteux. La version la plus sophistiquée est vendue 495 € mais il existe depuis peu une version simplifiée tout aussi fiable à 345 €. Un investissement rentabilisé en cinq ans si on le compare à l’achat de préservatifs. Sans compter les risques médicaux élevés dont vous ferez l’économie.

 

Autres méthodes naturelles

Deux autres techniques de contraception naturelle sont fondées sur l’observation par la femme de sa physiologie. La première est la méthode Billings, née en Australie dans les années 1970, qui consiste à observer l’aspect de sa glaire cervicale afin de déterminer les périodes de fertilité. La seconde, est la méthode sympto-thermique qui combine trois indices : la température, l’aspect de la glaire cervicale et les transformations du col de l’utérus.

 

Info et points de vente : 

Lady-Comp
DITA e.K - Lady-Comp France
01 70 61 41 26, www.lady-comp.fr