Maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse transmise par une morsure de tique. Présente dans le monde entier, des millions de personnes en sont victimes. En France, 12 000 à 15 000 cas sont officiellement détectés chaque année alors qu’en réalité ces chiffres devraient être supérieurs à 100 000 personnes.

 

Prévalence sous-estimée

Cette sous-estimation est due à deux facteurs : le test sérologique utilisé est un test américain qui travaille sur des souches américaines, alors qu’il est impératif d’utiliser un test européen ; la méconnaissance de la maladie entraîne de nombreuses erreurs de diagnostic. L’augmentation du nombre de tiques porteuses de ces agents infectieux (Borrelia) et la baisse de nos défenses immunitaires due aux stress, alimentation déséquilibrée, vaccination intensive contribuent à ce qu’elle soit une épidémie.


Quels symptômes ? Quels traitements ?

Le premier symptôme est dermatologique et apparaît quelques jours après la morsure : une rougeur sous forme d’anneau. Le deuxième symptôme est une fatigue chronique. D’autres symptômes sont associés et peuvent survenir, comme des troubles neurologiques, des douleurs articulaires.

 

Phytothérapie

Des solutions naturelles existent qui doivent être appliquées – la patience est une vertu – sur plusieurs mois. En premier lieu, veillez à votre alimentation et bannissez alcools forts, crèmes, sauces, fritures et tout autre aliment intoxicant le foie.


Huiles essentielles

Les huiles essentielles de clou de girofle et de ravintsara sont anti-inflammatoires et antioxydantes. Leur utilisation peut se faire par voie externe (en application sur la zone affectée) et interne (1 à 3 gouttes par jour pendant trois semaines). Les plantes utilisées sont la feuille d’olivier (en extrait et décoction) et l’armoise annuelle. Le shilajit et le desmodium seront nécessaires en cas d’intoxication grave du foie (fatigue chronique). Les oméga 3 assureront la bonne santé cardiovasculaire et la régénération nerveuse alors que prébiotiques et probiotiques réguleront le système immunitaire affecté lors de dysbiose intestinale.


L’homéopathie

L’homéopathie est axée sur l’information qui permettra de lutter contre la Borrelia. Selon le Dr Willem, en cas de crise il faut prendre Borrelia 200 K (3 granules trois fois par jour). Pour le traitement de fond, je vous suggère Borrelia 200 K (1 dose par semaine pendant un mois) à compléter de Borrelia 1 000 K (3 doses à dix jours d’intervalle).

En BioSanté, c’est l’application de l’ensemble de ces conseils qui apporte une solution efficace et durable.

 

Conduite à tenir en cas de morsure de tique…

  • Après toute promenade dans la nature (et surtout en forêt), inspectez votre corps (et celui de vos enfants).
  • Enlevez la tique avec le crochet O Tom (en pharmacie).
  • Assurez-vous que le rostre et la tête sont bien enlevés.
  • N’utilisez surtout pas d’alcool ou d’éther pour enlever la tique (en effet, elle pourrait libérer du venin à ce moment-là).
  • Consultez lors de fatigue chronique (ou des autres symptômes ci-dessus).
  • En cas de doute d’une éventuelle morsure, faites faire un bilan sérologique européen.
  • Appliquez votre traitement naturel pendant trois mois au minimum.