Compléments nutritionnels : un turbo dans la gamelle de votre animal

Si votre animal est en période de croissance, s’il est âgé, ou encore si vous lui faites suivre un régime particulier, vous devez absolument intégrer à son alimentation, des compliments nutritionnels. L’ail, les algues marines, l’ortie piquante, le persil, la prêle, l’argile verte, mais aussi les épices telles le cumin noir et le curcuma, les graines germées et la levure de bière vivante seront  incontestablement les meilleurs alliés de sa santé. 

Les suppléments alimentaires doivent être utilisés en complément de l’alimentation habituelle qui doit être équilibrée et variée. Ils peuvent s’avérer utiles dans certains états physiologiques précis comme la gestation ou la croissance ou dans le cadre d’un régime alimentaire particulier, hypocalorique par exemple. L’animal adulte en bonne santé pourra lui aussi bénéficier de l’ajout de certains compléments nutritionnels directement intégrés à son alimentation soit pour des cures de trois semaines (une à trois fois par an) soit de façon plus régulière pour vitaliser son alimentation surtout si celle-ci est d’origine industrielle.

L’ail

C’est non seulement un antibiotique naturel grâce à ses composés soufrés mais c’est aussi un aliment complémentaire très précieux pour l’animal pour son apport en polyphénols et en sélénium intervenant dans la lutte contre le vieillissement et la prévention de certains cancers.

Il est aussi reconnu en phytothérapie pour son action vermifuge préventive.

Antiseptique intestinal et pulmonaire, fortifiant et ami des vaisseaux sanguins, on le donne de préférence cru et râpé (ôter le germe) à raison d’une demi gousse (pour chat et chien de petite taille) à une gousse par jour (pour chien de grande taille). On peut aussi employer de la poudre d’ail ou granulés ou encore mettre une gousse à cuire avec le riz.

 

Les algues marines

Ce sont des compléments alimentaires très nutritifs renfermant autant de protéines que la viande (environ 60 % de protéines de bonne qualité), des fibres et des oligo-éléments indispensables à l’organisme comme le chrome, le cuivre, le fer, le manganèse, le sélénium, le zinc et l’iode. Leur forte teneur en sels minéraux comme le calcium, le phosphore, le magnésium et le silicium en font également d’excellents reminéralisants.

 

La chlorella

Cette algue est deux à trois fois plus riche en chlorophylle que les autres algues. Elle peut être donnée au chien citadin souffrant de la pollution pour ses effets draineurs et désintoxiquants sur l’organisme (élimination de métaux lourds, pesticides et autres toxiques) ainsi que pour stimuler le système immunitaire. Grâce à sa teneur en alginates, elle régularise aussi le transit intestinal.

 

La spiruline 

Cette précieuse algue se distingue par sa richesse en anti-oxydants (vitamine E et provitamine A), en fer et en acides aminés de haute qualité (protéines). Elle constitue un complément nutritionnel utile dans de nombreux cas : vieillesse, période de croissance.

On peut utiliser les algues en comprimés (que l’on écrase), en poudre (plus économique et plus pratique), séchées (à réhydrater) ou fraîches (finement hachées).  Leur en donner en cures régulières.

 

L’argile verte

Vous pouvez utiliser efficacement l’argile en soins externes et internes sur votre animal. L’argile verte possède en effet des propriétés purificatrices et «adsorbantes» sur l’intestin (elle fixe les bactéries pathogènes et les toxines présentes dans l’intestin) grâce à son principe actif, la bentonite. Elle participe ainsi à la régénération de la flore intestinale indispensable à une bonne absorption et à une assimilation correcte des micro-nutriments. Elle est aussi reminéralisante. On l’emploie en cures de trois semaines (avec une semaine d’arrêt) à raison d’une demi cuillère à café (pour un chat ou pour un chien de petite taille) à une cuillère à soupe rase (pour un chien de grande taille). Utiliser de l’argile verte surfine non sableuse et la mélanger au repas ou à l’eau de boisson. Une autre façon de faire manger à son animal de cette terre est de lui en saupoudrer le pelage. Il en absorbera en se léchant. Attention, l’argile ne convient pas en cas de problèmes rénaux ou de constipation. Elle peut même provoquer des difficultés à évacuer les selles. Dans ce cas, arrêtez la cure immédiatement.

Le cumin noir 

Digestives, les graines de cumin noir ou nigelle sont aussi recommandées chez le chien et le chat pour renforcer leur système immunitaire. La nigelle contient en effet des protéines, des acides gras poly-insaturés et d’autres substances actives, ce qui en fait un puissant stimulant immunitaire et anti-allergique. On les utilise entières ou en poudre directement sur la nourriture, plusieurs fois par semaine. 

 

Le curcuma 

Le curcuma est une épice tonifiante aux propriétés anti-bactériennes et anti-inflammatoires reconnues. Il exerce aussi une activité anti-radicalaire grâce à la curcumine qu’il renferme.

Ajoutez une petite pincée de cette épice dans la gamelle deux ou trois fois par semaine.

 

Les graines germées

La germination est un processus enzymatique qui accroît considérablement la teneur en vitamines, minéraux et acides aminés d’une graine. Les graines germées sont par ailleurs plus facilement digérées par le chien et le chat et peuvent être données de façon régulière. Donner tous les jours une petite cuillère à café à une cuillère à soupe de graines broyées selon la taille.

 

Le blé 

C’est un fortifiant simple et bon marché à condition que l’animal n’y soit pas allergique. On y trouve des vitamines A et E, du fer, du calcium et du zinc. On peut trouver du germe de blé en paillette, plus pratique.

 

Les lentilles

Ces céréales légumineuses ont une bonne teneur en vitamines A, B1, B2, B3, B6, C et E et fournissent beaucoup de fer, du manganèse et du zinc.

La luzerne 

La graine germée de luzerne est une réserve de vitamines A, B1, B2, C, D et E et de fer, calcium, phosphore et potassium. C’est l’une des graines les plus nutritives avec le fenugrec, toutes deux sont  conseillées en période de croissance ou d’état de faiblesse.

 

Le soja 

C’est une source très connue de protéines végétales dont la lysine que le chien ou le chat ne peuvent synthétiser. Son germe contient aussi de la lécithine bénéfique pour les cellules nerveuses et hépatiques.

 

Herbes de blé et d’orge 

On peut en fabriquer en laissant tout simplement pousser les graines germées à la lumière (nécessaire à la synthèse chlorophyllienne) pendant plusieurs jours. Ce sont des aliments vivants (ayant conservé leurs enzymes) et donc revitalisants. La chlorophylle, véritable sang végétal, aide à la formation des hématies. Riches en nutriments mais aussi en fibres, ces pousses améliorent la digestion. On les utilise fraîches, finement hachées, à saupoudrer sur la gamelle.

 

La levure de bière vivante (Saccharomyces Cerevisiae)

Elle est irremplaçable pour son apport en vitamines du groupe B (les huit sont présentes) et en protéines (présence des huit  acides aminés dits essentiels que le chien et le chat ne savent pas fabriquer d’où la nécessité de leur en apporter dans l’alimentation). Elle contient également des minéraux (calcium, fer), des oligo-éléments (zinc, chrome) et des enzymes. C’est donc le complément nutritionnel idéal du chat et du chien, particulièrement recommandé pour les soins de la peau et de la fourrure. Elle assure aussi un rôle de régénérateur de la flore intestinale, utile notamment après un traitement antibiotique. En diététique animalière, la levure est administrée en prévention des puces. Incorporer une cuillère à café à deux cuillères à soupe à la pâtée.

Les graines de lin

Les graines de lin se remarquent pour leur teneur en vitamine E et en acides gras essentiels oméga 3. Leur apport est donc intéressant surtout en cas de problèmes de peau ou de poils ternes.

 

L’ortie piquante

Ses bénéfices nutritionnels sont nombreux. Elle est plus riche en fer que l’épinard. Plante purifiante et reminéralisante, on l’emploie soit fraîche soit séchée. On peut aussi la cuire à la façon des épinards. 

 

Le persil 

Il fournit du fer, du calcium, des vitamines A, C, E et des caroténoïdes en quantités non négligeables. Utilisez-le fréquemment mais sans en abuser car il peut être toxique.

 

La prêle 

Riche en silice, elle est réputée pour ses vertus reminéralisantes.  À utiliser régulièrement ou en cures à raison d’une demi cuillère à café à une cuillère à soupe rase de plante en poudre, selon la taille de l’animal.

 

Le thym

Une pincée de thym par jour sera profitable à votre animal pour ses effets antiseptiques et vermifuges. 

 

Compléments alimentaires félins/canins : 

Découvrez également les compléments alimentaires des laboratoires Avicennae entièrement préparés à base de plantes. 

Infos et point de vente : 

Avicennae
CP 354
1217 Meyrin
Suisse
Tél : 00 41 22 930 00 42
Email : info@avicennae.com
Site : www.avicennae.com
 

Algues marines : 

Site : www.zooplus.fr
Tél :  (0) 805 10 20 26
 

Chlorella et spiruline :

D. Plantes, BP 158, 26200 Montélimar
Tél. 04 75 53 80 09
Site : www.dplantes.fr