L’Europe face à l’aspartame

Les autorités de santé vont-elles enfin procéder à une véritable évaluation sanitaire de l’aspartame ?

La Commission européenne vient de faire un premier pas dans ce sens en demandant à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) de procéder à une réévaluation de la sécurité de l’édulcorant le plus consommé au monde.

La même EFSA qui avait balayé en février dernier (cf. Principes de Santé n° 33) deux études sur l’aspartame montrant l’augmentation de l’incidence de certains cancers et des naissances prématurées. Coïncidence troublante : il y a quelque temps le Réseau environnement santé (RES) avait demandé à l’EFSA les études sur lesquelles reposaient la fameuse dose journalière admissible de 40 mg/kg. Or la réponse de l’EFSA vient d’arriver : le dossier de demande d’autorisation pour l’aspartame est introuvable…

 


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com