Mangez bio, c’est réellement plus sain !

C’est le résultat de l’analyse de 343 études parues dans diverses revues scientifiques. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : une teneur en antioxydants supérieure de 18 à 69 % à celle observée dans les produits issus de l’agriculture non biologique, une concentration en cadmium, mercure et plomb près de 50 % inférieure, une teneur en azote, nitrates et nitrites respectivement plus faible de 10, 30 et 87 % et la présence de pesticides quatre fois moins élevée.

Alors, que penser de la méta-analyse publiée en 2009 par la Food Standards Agency qui affirmait qu’il n’existait pas de différence notable entre les deux grands modes d’agriculture ? Selon les auteurs de cette nouvelle analyse, des outils statistiques plus performants, capables d’agréger plus de données, ont permis d’arriver à cette conclusion. Est-ce vraiment la seule raison ?


M. Baranski, D. Srednicka-Tober, et coll. dans « British Journal of Nutrition », 2014.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire également : 

 

 

 

 


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com