Rhume : dites non aux décongestionnants

Le centre de pharmacovigilance de Toulouse a recensé pendant quatre ans les effets secondaires des décongestionnants ORL vasoconstricteurs utilisés en cas de rhume.

Les résultats liés à l’emploi des éphédrine, naphazoline et autres oxymétazoline sont plutôt alarmants. Le centre cite des effets cardiovasculaires (accidents vasculaires cérébraux, hypertensions artérielles, douleurs thoraciques ou cardiaques et un infarctus) mais aussi des conséquences neuropsychiques (convulsions et céphalées).

Les deux tiers sont dus à des médicaments qui paradent dans les rayonnages des pharmacies pendant l’hiver et sont vendus sans ordonnance.

Les réactions de nos autorités de santé se bornant pour le moment à collecter les données, il est impératif de ne plus soigner un rhume bénin avec ces médicaments.